Le politique contre le savant, ou l’ignorance au pouvoir qui fait perdre du temps

L’exécutif français n’a pas tenu compte des alertes émises en début d’année par les professionnels de santé face au haut niveau de circulation du SARS-CoV-2 et à la propagation de nouveaux variants. Il a développé une rhétorique du temps gagné pour justifier de ne pas mettre en œuvre un confinement qui permettrait de rompre la circulation virale. Le député Stanislas Guerini a ainsi argué sur Twitter des “semaines de vie” qui auraient été gagnées. Mais de quelle vie parlons-nous ?

Lire la suite sur le site du Collectif « Du côté de la science »