Homosexualité : les excuses d’une institution chrétienne américaine

Billet initialement publié en juin 2013 sur amouretsexualite.com.

Le groupement chrétien américain Exodus International a toujours  présenté l’homosexualité comme une maladie, et avait même proposé début 2011 une application Apple pour en guérir. Le 19 juin 2013, le leader de ce mouvement a présenté ses excuses, et Exodus International a annoncé sa fermeture.

Sur son blog, Ovidie signale qu’une institution chrétienne renonce à « guérir » les homosexuels et leur demande pardon. En effet, Alan Chambers, le président de l’institution chrétienne nord-américaine Exodus International, a présenté ses excuses à la communauté LGBT pour les discours culpabilisants et pathologisants tenus par l’institution et lui-même à propos de l’homosexualité, et pour avoir proposé des moyens de supposée guérison.

Il ajoute être lui-même attiré par les hommes et avoir lutté des années durant contre ses préférences homosexuelles, avec l’espoir de pouvoir s’en débarrasser un jour. Exodus International prétendait ainsi guérir de l’homosexualité, et n’hésitait pas à employer les moyens modernes de communication pour ce faire. Ainsi en 2011 l’institution avait-elle proposé une application pour iPhone et iPad, que Apple, face à la contestation de mouvements homosexuels, avait dû retirer de son offre. Aujourd’hui, Alan Chambers accepte ses attirances homosexuelles comme faisant partie de sa vie.

Exodus International a en outre annoncé sa fermeture, après 37 ans d’existence. Son conseil d’administration a considéré que l’approche de l’homosexualité dans le rapport à la foi proposé par Exodus International était anachronique.

En cette période où les discours homophobes, portés entre autres par certaines institutions religieuses, ont proliféré notamment en France à l’occasion de l’extension des lois sur le mariage aux couples de même sexe, une telle nouvelle méritait d’être soulignée.